top of page
Post: Blog2_Post
Rechercher

VOUS NE POURREZ PAS VOUS DÉFILER



Dans le très fond de votre Être, vous le savez : ce qui vous fait le plus peur, c'est votre propre Lumière, son intensité, son infinité, sa toute-puissance.

Car vous avez tous déjà ressentis en vous la puissance d'un Amour incomparable, indéfinissable, au moins l'espace d'un instant. Cet Amour c'est le vôtre, c'est le nôtre, il est l'énergie de la Vie, la racine de tout ce qui est, et qui est en nous. Et même d'un Amour terrestre vous avez pu ressentir vos ailes se déployer jusqu'à vous dire qu'il n'existe pas de montagne en ce monde que vous ne sauriez gravir rempli de cet Amour. Vous avez ressenti son énergie, cette puissance inouïe, qui n'est pourtant qu'un vague aperçu du réel Amour Divin qui vous habite.

Au fond vous le savez, cet Amour qui est le vôtre est infini, mais sans le comprendre, vous ne vous pensez pas dignes de le recevoir, il est pourtant ce que vous êtes intrinsèquement.

Ne vous arrive-t-il pas parfois de vous surprendre à dire "Je t'aime" alors que vous êtes seul(e) et de ressentir ce qui émane de votre Cœur ? Ce désir d'aimer et d'être aimer est une réminiscence qui sera toujours présente de votre Véritable nature et de votre unique mission de représenter l'Amour Divin sur la Terre. C'est la seule raison de votre présence. Vous l'avez oublié mais votre Cœur jamais ne le pourra.

Et si parfois vous vous retrouvez dans une grande souffrance et que vous vous surprenez à pleurer d'un mal profond, c'est parce que votre Âme n'a qu'un seul souhait, c'est que vous retrouviez le chemin vers Vous.

Être en vie, c'est Aimer. Marcher, c'est s'élancer sur le pas de l'Amour, vibrer, éclairer le chemin de toute l'intensité de votre pouvoir de manifester l'expression Divine de la Création à chaque instant. C'est porter le regard de l'Amour sur tout ce qui est, et reconnaître en nous que ce tout est Un. Les bourgeons qui deviennent feuilles et fleurs au printemps sont guidés par la même Force Universel, le même Feu Créateur qui anime votre Essence Divine au quotidien, et qui contient tout dans l'Esprit Divin.

Vous êtes ces bourgeons, vous êtes le vent, vous êtes l'Océan et le Feu du Soleil Éthernel.

L'Amour est ce qui vous fait le plus peur, car dans sa complétude Infinie, rien de votre vie actuelle et de vos habitudes conditionnées, rien de ce qui vous donne le confort de votre identité séparée, rien de vos attachements et croyances ne pourraient subsister. Tout cela n'aurait plus le moindre sens, et c'est ce qui vous terrifie, et vous préférez le nier et regarder autre part plutôt que de l'accepter.

Vous êtes une cellule d'un organisme UNfini, et cet UNfini est contenu dans la cellule que vous êtes. L'un ne saurait exister sans l'autre, ou pour le dire autrement... le Tout ne saurait exister sans l'Un. Et c'est parce que vous refusez de reconnaître l'amplitude démesurée de l'Amour que vous êtes, que vous le fuyez, que vous vous mentez à vous-même, que vous préférez regarder ailleurs pour ne pas être submergé par son intensité, que vous vous perdez dans des steppes illusoires.

Vous préférez aisément vous noyer dans des schémas de comportement certes faciles mais dénués de sens, dans la sur-activité, dans les dépendances, dans la fuite de ce que vous êtes. Vous fuyez cet instant présent car il contient tout ce qui vous fait peur. Ainsi vous avez peur d'observer votre propre néant, car ces abysses contiennent l'infini, et cet infini est Amour.

Car être seul avec soi dans cette matrice, dans le silence, est forcément une torture. Et tout y est fait pour que vous passiez à côté de qui vous êtes. Votre égo de loin préfère vous garder enfermé dans une zone de confort restreinte, dans des croyances ainsi qu'un cadre qui vous limite, et cela vous rassure. Ainsi avec le temps, la souffrance est devenue familière, et le réel Amour, la Présence est devenue le grand inconnu qui fait peur.

C'est le plus grand drame de la vie... Car il est toujours plus facile de retourner à ce qui nous est familier. C'est pourquoi la voie du magicien est la plus difficile. Mais elle est le seul vraie chemin. Tout le reste est illusion.

C'est cela la vraie définition du courage, avancer la tête baisser, avec Grâce, Humilité, dans l'incertitude et l'inconnu alors que nos illusions de sécurité s'effondrent, argent, travail, maison, petite vie tranquille... Plus vous pousserez les murs de votre Conscience et plus tout cela vous semblera peu à peu étranger. Et tous les balbutiements communs de basses fréquences s'évanouiront pour ne laisser place qu'à la vénérable Présence.

Petit à petit, nous venons mettre à la Lumière de la Conscience toutes ces parts de nous non-conscientes. Et Ia magie se révèle enfin...d'une manière dont vous n'auriez jamais rêvé enfant, bercé par ces contes de fées. La Joie qui accompagne cet état d'insouciance et de contemplation de l'infinie beauté de ce qui est, est sans limite.

Nous sommes cet Amour, cette Joie, cette Paix, nous l'avons toujours été. C'est de l'oubli que vient la souffrance.

Mais dans les temps qui viennent, vous ne pourrez plus vous défiler et passer à côté de ce que vous êtes, vous n'aurez pas d'autre choix que de réaliser la Vérité. Et cette Vérité est intérieure, chercher vos sauveurs à l'extérieur est encore un moyen de vous défiler pour ne pas plonger à l'intérieur et y guérir ces ombres qui, bien installés depuis longtemps, luttent pour garder leur place.

Ces impuretés seront nettoyées d'une façon ou d'une autre, pour révéler l'Or Véritable et indéfectible. Être volontaire vous évitera la souffrance de la Résistance au changement inévitable qui jailli de ce nouveau cycle qui s'élance vers l'infini.

Le Nouveau-Monde, cet âge d'Or que nous désirons tant, commence inévitablement à l'intérieur de chacun d'entre nous, dans la Conscience Christique.

Car le monde de la forme est une réalité qui se crée avec notre Esprit Divin. Avec votre mental humain, vous êtes esclave de la matrice et vous l'alimentez, avec cet égo qui voudrait bien des choses pour vous garder enfermés. Plus vous vous accrocherez à l'ancien, au personnage qui joue dans sa pièce de théâtre dérisoire, dans cette matrice, intérieure comme extérieure, et plus ce sera difficile.

Bien-sûr, nos assises sont instables, car cette stabilité était illusoire. Ainsi, nous sommes la vague qui découvre sa puissance, qui réalise qu'elle est l'Océan, et c'est mère-veilleux. Ce n'est difficile que si vous luttez contre.

Ils sont nombreux autour de nous, avec une compassion infinie pour ce que nous traversons : Guides, Protecteurs, Galactiques, Anges et Gardiens, sont là pour nous accompagner durant cet apprenti sage, à chaque instant.

La vraie solitude, le véritable isolement est celui de l'Être Divin qui s'ignore et qui se complaît à vivre une existence de misère.

Plus vous embrassez le chemin du retour à la maison, dans le seul foyer qui compte, celui de votre Feu intérieur, et moins vous êtes seul(e), car vous vous connectez peu à peu à l'ensemble de nos Cœurs Aimants.

Je vous aime.

Nouveau canal telegram : https://t.me/geoffreybeauvillain


Geoffrey

82 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page